RSS

La fille du Boudoir sur Blue Moon

30 Oct

Blue Moon est une fois encore au rendez-vous.

Merci infiniment à Callixta de cette chronique qui met en lumière de façon très juste certains aspects de ce tome.

Avis de Callixta

Notre rendez-vous trimestriel avec la Société arrive en décembre cette fois. Pour ce sixième opus, nous allons pour une fois quitter Paris, et voir que la Société se dote de satellites, de lieux de plaisirs plus lointains qui auront les mêmes fonctions que les hôtels parisiens mais dans des endroits de villégiature. Nous sommes également dans un épisode plus soft de la série puisqu’il s’agit d’un numéro pair qui développe également le fil rouge de la série.

Cette fois, notre guide s’appelle Isa et elle dirige Le Boudoir, un hôtel parisien de la Société avec les règles habituelles : tout est fait pour la satisfaction du client. Isa a hérité de ses parents ce beau et discret hôtel, elle le dirige avec sérieux et a largement participé à son succès en jouant un rôle actif dans les plaisirs offerts aux clients. Mais c’était avant. Isa est un peu un compromis entre la Nonne et la Putain. Elle vit une sorte de retraite d’un métier qu’elle avait embrassé un peu par devoir, comme cloitrée dans son hôtel pour des raisons que le livre révélera. Nous oscillerons toujours entre ces deux extrêmes dans le roman même après que la sexualité endormie d’Isa se réveille grâce à une intrigante et séduisante rencontre avec un jeune architecte, Loïck. Ces deux figures traditionnelles de l’érotisme devaient figurer dans un roman d’Angela Behelle !

Et comme l’héroïne est un peu double, elle va faire la rencontre deux deux hommes, Loïck, l’architecte qui va en une nuit la bouleverser et son frère Ludovic, plus jeune, plus joueur, plus attendrissant . Avec son art consommé du récit et son imagination fertile pour trouver des situations délicieusement perverses, Angela Behelle nous entraine une fois de plus dans une superbe histoire qui sait à la fois toucher les sens et le cœur.

Isa va se retrouver embarquée dans un autre lieu de réclusion, cloitrée sur une très belle île bretonne où se développe un hôtel pour la Société. Elle est là pour lancer les affaires et former le nouveau directeur qui n’est autre que le frère de Loïck.

Il est difficile de résister aux péripéties de cette aventure dans les embruns et le bon air marin. Isa est particulièrement touchante. Etrangement endormie, elle assume à la fois très bien et très mal son passé et doute d’être digne d’un amour sincère et d’une relation durable. Inutile de dire également que les personnages masculins et secondaires tiennent tout à fait leur place aussi. Angela Behelle n’est pas avare puisqu’elle créé deux personnages masculins avec leur propre personnalité, leur charme personnel, mais tout aussi séduisants. Un vrai bonheur de découvrir ce triangle amoureux qui révèle combien il est facile de se faire du bien dans une relation de ce type mais également de se faire du mal.

Depuis le tome précédent, Angela Behelle a ajouté une petite touche supplémentaire à ses histoires toujours pleines de scènes sexy et décomplexées . Il y a une vraie intensité relationnelle entre ses personnages qui pointe derrière l’humour, le peps et de sensualité.

La suite sur :

http://blue-moon.fr/spip.php?article8879

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 30 octobre 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :