RSS

Tome 6- lettre d’Isabelle.

17 Déc

Attention

/!\

Ce qui suit est l’épilogue du livre « la fille du Boudoir ».

Si vous n’avez pas encore lu ce tome, il serait dommage que vous en découvriez la fin par erreur.

Si vous poursuivez votre lecture, vous le faites désormais en connaissance de cause.

😉

Bien amicalement

Angela

************

Chère lectrice, cher lecteur,

Loïck et moi sommes rentrés depuis peu à Courchevel et nous préparons déjà la saison qui s’annonce. Mon  cher mari est encore plus impatient que moi.

Pour répondre à quelques-unes de vos interrogations, je dois revenir sur la fin d’année.

Vous devez vous douter à quel point j’appréhendais de revoir Ludovic. Or j’imaginais bien que de partager la vie de Loïck et d’avoir consenti au mariage me placerait inexorablement dans l’obligation de le retrouver.

C’est lui qui a fait le premier pas.

Profitant de la basse saison à Ravennes, il a, pour une fois, quitté son île et traversé la France. Il est venu passer le réveillon de la Saint Sylvestre chez nous.

Bien entendu, il n’était pas seul.

La présence de Valentine a permis que les choses soient plus aisées. À voir le comportement de Ludovic envers elle, j’ai réalisé que je m’étais trompée au sujet de Gwen. Ludovic aime ce qui lui résiste. Vivre à Ravennes est une compétition en soi, et ce garçon est taillé pour affronter les éléments qu’ils soient naturels ou humains. Valentine est déterminée et rebelle pour ce que Gwen était passive. Mes premières impressions sur elles sont confirmées. Elle est tout simplement parfaite et œuvre à rendre Ludovic heureux.

Je ne nie pas avoir éprouvé une grande émotion en le voyant face à moi. Il n’a pas fait mystère de son trouble, lui non plus. Vous avez pu remarquer comme il a toujours été spontané dans ses réactions et ses aveux. Sur ce point-là, il n’a pas changé.

Pour le reste, j’ai été véritablement et favorablement impressionnée. En un peu plus d’un an, il a acquis une assurance indiscutable et une magnifique prestance. Il ne subsiste plus grand-chose du grand gamin un peu maladroit, Ludovic est devenu un très bel homme doté d’un caractère nettement plus affirmé. Il ressemble de plus en plus à son frère tout en conservant un côté joueur plus exacerbé.

Savez-vous quelle idée il a mise en œuvre au sein de la résidence ?

Je vous le donne en mille.

Ce garnement a aménagé la maison située au bout du parc.

Vous vous souvenez ?

Celle que nous avions réservée à Maître Le Dantec.

Il l’appelle désormais la « LD spéciale ». Elle contient tous les équipements qui conviendraient à un film d’horreur. JH Le Dantec y passe à présent presque tous ses week-ends.

Non content de m’annoncer ça, il s’est fait une joie de m’avouer l’avoir essayée personnellement, histoire que je sois bien assurée qu’il était à la hauteur de mes enseignements. Il s’avère cependant que Valentine et lui ne se plaisent pas à subir longtemps la domination ou la soumission de l’autre. Ce qui n’empêche pas qu’ils aient testé exhaustivement chacun des gadgets qu’ils proposent à leur clientèle particulière.

On ne parle bien que de ce qu’on connaît bien, n’est-ce pas ?

Imaginez un peu la tournure de notre conversation à la table du réveillon. J’en ris encore.

Ludovic a été très ému lorsque son frère lui a demandé d’être son témoin à notre mariage. J’en avais l’estomac complètement noué et sa réaction me faisait peur. Il s’en est montré si fier et si heureux qu’après le fou rire à l’évocation de la LD spéciale, nous étions tous en train de pleurer. Mais c’était des larmes de bonheur.

Ce soir-là, je crois bien être grimpée à bord d’une des navettes des montagnes russes. Mon cœur n’a cessé de faire des envolées incontrôlables.

Ludovic et Valentine sont repartis quelques jours après la nouvelle année. Le temps nous a alors semblé long jusqu’en mai.

Cette fois, nous avons fait le chemin inverse vers Ravennes.

Malgré toute son insistance, Loïck n’a pas réussi à me persuader de monter à bord de son avion et il s’est donc plié au rythme lent de la traversée en bateau. Le Guirec n’a pas changé lui non plus. Il a pleinement jubilé de voir l’irréductible Monsieur Dehais trépigner sur le pont.

L’accueil de Laurence et de Pierre a été formidable. J’ai eu le sentiment de retrouver un peu ma famille.

Enfin… si j’écrivais à présent que mon mariage a été le plus beau jour de ma vie, vous cririez certainement au cliché.

Et pourtant…

Je m’attendais à une célébration toute simple et très intime. Josée a exceptionnellement fermé le Boudoir pour venir me faire l’honneur d’être mon témoin. Elle n’a cependant pas débarqué seule.

Monsieur Alexis Duivel n’a décidément de cesse de me jouer des tours à sa façon.

Vous connaissez à présent l’attachement des dirigeants de la Société à la discrétion la plus absolue. Pour l’occasion, ils étaient là, réunis par les soins d’Alex. Le personnel au complet de mon cher hôtel, mais aussi Lou et Liam, ainsi que Mina, Philippe et Paul Peyriac.

Et ma surprise n’aurait pas été totale si Jacques et Éléonore n’avaient pas fait le déplacement depuis New York. Je n’ai pas de mot pour exprimer ce que j’ai ressenti en les découvrant aux côtés de leur fils et de Mickaëlla. J’étais tellement fière, flattée, heureuse. Leur témoignage d’affection était sans conteste le plus beau cadeau qu’ils pouvaient me faire.

Enfin, je ne vous aurais pas tout dit si je ne vous parlais pas de Gabriel.

Mon Dieu, si vous pouviez le voir !

Il a les cheveux bruns et le regard sombre de son père. Alors qu’il n’a que quelques mois, il étudie déjà son entourage avec une intrigante attention. Puis, lorsqu’il a terminé son examen, il s’en détourne avec la même insolence que manifeste Alexis.

À n’en pas douter, Gabriel sera tout aussi beau et mystérieux. J’imagine les ravages qu’il causera autour de lui et je plains celles qui se risqueront à l’aimer.

Par chance, Mickaëlla saura sûrement influencer son caractère comme elle influence celui de son redoutable mari. Alexis paraît si différent quand il est près d’elle.

Je ne pense pas avoir omis de vous raconter l’essentiel. Le reste relève bien sûr des autres secrets de la Société.

Loïck se joint à moi pour vous saluer chaleureusement.

Isabelle Dehais

Publicités
 
88 Commentaires

Publié par le 17 décembre 2013 dans utilitaire

 

88 réponses à “Tome 6- lettre d’Isabelle.

  1. Alex GD

    3 novembre 2015 at 20 h 30 min

    wahouuuuuu je suis fan de vous ! je vous adore merci merci et encore merci 😉

     
  2. Carole P

    9 novembre 2015 at 10 h 03 min

    Whaou j adore les personnages et leurs histoires au fil des tomes
    La Société on pourrait même s imaginer quelle existe vraiment????

     
  3. Maryane L

    11 décembre 2015 at 10 h 24 min

    j’ai adorée la série de la socièté merci pour ces supers moments de lecture (mon mari vous remercie aussi!)

     
  4. sylvie L

    19 février 2016 at 15 h 26 min

    je suis complètement accro a la série j’attends avec impatience le numéro 7 afin d’avoir encore quelques heures d’évasion Merci

     
  5. Sylvie Lucio

    19 février 2016 at 15 h 37 min

    complètement accro vivement le 7

     
  6. marlene

    29 février 2016 at 18 h 08 min

    magnifique. super fin. excellent tome 6. j’attends le tome 7 avec impatience! en espérant qu’ il y aura encore beaucoup beaucoup d’autres tomes à venir. merci Angela

     
  7. laurence

    8 juin 2016 at 20 h 32 min

    Magnifique, j’ai lu du 1er tome au numéro 7 !!! J’adore, j’en pleure quand je finis un tome voila je viens de finir le 7……vite la suite Merci

     
  8. Ferrari

    15 juillet 2016 at 21 h 46 min

    Merci,merci pour ces bons moments de lecture. Je vais lire de ce pas le tome 7, 8 et 9. Je suis fan. Merci encore madame Angela Behelle.

     
  9. Sandrine Pelissolo

    29 novembre 2016 at 13 h 26 min

    Merci pour ce bonus jolie Angéla ❤

     
  10. Lenoir Christine

    19 avril 2017 at 14 h 24 min

    Merci encore pour ce magnifique bonus … C’est en effet toujours une joie de retrouver toute cette belle famille que sont les membres de la Société . Merci Angela pour toutes ces émotions que je ressens à chaque lecture … Je repars de ce pas vers le suivant .

     
  11. Fleriag

    30 avril 2017 at 12 h 04 min

    J’ai découvert la société depuis peu ,mais je suis devenue accro,pour l’instant je referme avec tristesse, de l’avoir finit, LE BOUDOIR. Vivement les prochains. Merci Angela

     
  12. Hic

    12 août 2017 at 22 h 55 min

    Merci pour ce bonus…toutes ces émotions sont intenses comme tous vos livres..je les dévore..je les relirais avec plaisir..

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :