RSS

Sur la gamme : l’avis d’Amandine Godey sur place to be

15 Fév

La Société tome 7

Sur la gamme

Écrit par Godey Amandine

https://angelabehelle.files.wordpress.com/2014/02/sans-titre-1.jpg

Je ne sais pas si vous savez mais tous les tomes impairs de La Société sont plus osés que les tomes pairs… Alors je peux vous dire que j’avais plus que hâte de découvrir ce septième tome ! D’autant plus qu’Angela Behelle n’a cessé de me surprendre de tomes en tomes, elle ne se repose jamais sur ses acquis, jamais, elle ose, se surpasse et à chaque tome c’est une nouvelle surprise tant et si bien que je serais incapable de vous dire quelle est mon histoire préférée. Cela ne m’était encore jamais arrivé !

Sur la gamme est sans conteste l’un des tomes les plus osés et pourtant pas une seule fois on se dit que l’auteure dépasse les limites, non, c’est toujours très bien amené, sensuel, et d’une très grande beauté ! Même les passages les plus choquants sont justifiés, ils coulent de source ! Je m’explique. Ils font partie d’un cheminement de la vie de Lalie, de l’affirmation de ce qu’elle est vraiment ! Elle se réapproprie petit à petit sa vie, comme si elle reposait les bases d’une vie plus en phase avec elle-même. C’est donc parfois sans douceur qu’Angela Behelle amène certaines scènes et pourtant pas une seule fois je n’ai été choquée car elle sait nous mettre à la place de Lalie et nous faire ressentir ses émotions ! Je tiens à féliciter l’auteure sur le secret que cache Lalie, le découvrir devient notre priorité et la curiosité nous dévore ! Lalie est une jeune femme d’apparence fragile, réservée qui va très vite nous montrer une tout autre facette, celle d’une jeune femme bien dans son corps, dans sa tête et à l’aise avec sa sexualité. La Lalie aux yeux du monde n’est pas la même femme que celle qu’elle laisse s’exprimer dans la vie privée et cela donne des passages captivants, brutaux, où l’attention du lecteur est totalement happée.

Samuel quant à lui est difficile à cerner, tantôt froid et distant, tantôt aimant et protecteur envers sa fille. Il ne cesse de souffler le chaud et le froid, c’est grisant pour nous lecteur, mais c’est aussi énervant qu’agaçant. On a envie de le secouer tant la tension, qu’il fait grimper, est à son comble. Il est le feu, il est la glace, un véritable lion qui monopolise l’attention, qu’on ne peut qu’admirer et désirer. J’ai eu l’impression d’avoir affaire à plusieurs personnalités tant Samuel est complexe. Il est borné, parfois blessant, pervers, perfectionniste, antisocial et pourtant, malgré tout cela on peut que chercher à savoir ce qui se cache sous cette façade. On cherche ce qui l’a blessé pour qu’il se renferme autant. Samuel est une boule de contradictions à lui tout seul et mon cœur rien que d’y penser fait des saltos arrière.

Angela Behelle a l’art et la manière de nous faire aimer autant que détester ses personnages mais elle a aussi le don de nous faire accrocher aux personnages secondaires. Tout le monde a son importance et cela humanise encore plus cette romance érotique et de ce fait, on a aucun mal, aussi surprenant que cela puisse paraître, à s’identifier aux personnages, on se sent plus proche d’eux.

retrouvez la suite et fin de cette chronique et toutes celles d’Amandine sur place to be :

http://place-to-be.net/index.php/litterature/romances/erotique/63-la-societe-tome-7-sur-la-gamme-ecrit-par-angela-behelle

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 février 2014 dans Chroniques

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :