RSS

Blue Moon donne son avis sur le t7

19 Fév

Callixta du site http://blue-moon.fr/ me fait encore l’honneur d’une chronique qui plonge au cœur de l’histoire.

Sur la gamme – La Société – 7 d’Angela Behelle

Avis de Callixta

Angela Behelle est de retour pour son épisode trimestriel de la Société.Et voilà déjà le septième opus, chiffre impair annonciateur d’un volume particulièrement coquin et osé. Vous ne serez pas déçus et comme à chaque fois, un petit pan secret de la Société va se dévoiler à travers les aventures des deux héros, Lalie et Samuel.

Ce qui réunit ces deux-là, c’est la musique. Il est pianiste virtuose, elle enseigne la musique dans un collègue, métier peu épanouissant qu’elle ne tient pas spécialement à conserver ; lorsque l’opportunité lui est offerte de passer un été à enseigner à une petite fille qui souffre de phobie scolaire, Lalie saute sur l’occasion, d’autant plus que Manon est la fille de Samuel, le pianiste qu’elle trouve si attirant.

C’est le début d’une histoire d’amour ? Peut-être mais rien n’est si simple pour les personnages d’Angela Behelle. Le chemin sera long et compliqué car nos deux héros ont un passé compliqué, des désirs sexuels complexes et exigeants qu’ils cachent, domptent ou tentent d’éteindre chacun à leur manière. Lors d’un été normand, torride, dans un manoir typique de la région, Lalie et Samuel vont se tourner autour, apprendre à se connaître, se tenir à distance aussi. Car si Lalie est attirée et gouterait bien aux mains de pianiste de Samuel, il reste curieusement loin.

Derrière l’histoire du couple ca se déployer une intrigue plus complexe qui en révèle un peu plus sur les débuts de la Société et ses fondateurs. Tous ces hommes sont maintenant loin ou disparus mais ont contribué à fonder ce groupe secret et il est clair depuis plusieurs tomes de la série que ces personnages sont troubles, ambigus et que la Société a bien des mystères. Lalie est sans les avoir une des clés. Cette encore très jeune femme puisqu’elle n’a que vingt-cinq ans n’est peut-être pas celle qu’elle apparaît au début, c’est à dire une petite prof de musique peu motivée. Sage et disciplinée, elle a une expérience sexuelle vaste et maitrisée pour des raisons que la roman révèle.

Une fois de plus, nous sommes frappés par l’intelligence et la subtilité des rapports des couples de héros dans cette série et notamment des relations sexuelles. Lalie et Samuel vont peu à peu découvrir une similitude de désirs notamment dans l’envie de contrôle et de domination. Tour à tour, chacun cède, donne pour mieux reprendre. Il y a bien plus qu’une série de scènes sexuelles dans les romans d’Angela Behelle et il est toujours passionnant de découvrir un nouvel aspect du sexe de ses héros. Pour Samuel et Lalie, il faut comprendre ce que veut l’autre pour mieux lui donner et trouver alors son plaisir. Jolie définition. De plus derrière la relation des deux jeunes gens se profile celle que Lalie a entretenu alors qu’elle était très jeune avec un autre homme. Celle-ci est à la fois effrayante et ambiguë et explique qui est Lalie.

La suite à découvrir directement sur le site avec, en bonus, quelques notes de musique en suivant le lien :

http://blue-moon.fr/spip.php?article9301

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 19 février 2014 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , ,

Une réponse à “Blue Moon donne son avis sur le t7

  1. Regarder ce site Web

    19 février 2014 at 22 h 45 min

    Grand merci, tout ce que tu écris sonne juste,

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :