RSS

Archives de Catégorie: Chroniques

retrouvez ici quelques chroniques dont je me fais l’écho

NB T4

Vous trouverez ici des extraits de quelques chroniques.

Pour en lire l’intégralité, je vous invite à vous rendre sur les sites qui les ont publiées.

Vous pouvez retrouver une très grande partie des avis publiés (ceux dont j’ai connaissance, du moins !) en visitant mon album pinterest :

http://pinterest.com/angelabehelle/revue-de-presse/

Je profite de cette occasion pour en remercier chaleureusement tous(tes) leurs auteur(e)s.

Angela

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Un bout d’ailleurs suit la série depuis le tout début. Je n’ai reporté ici que la chronique du tome 4 mais vous pouvez retrouver toutes les autres en suivant le lien :

J’attendais avec impatience ce quatrième tome de la Société et je n’ai pas été déçue. Ce tome est bien différent des précédents. L’auteure nous offre un roman avec une véritable intrigue : la Société a été infiltrée et la confidentialité des membres est menacée. On découvre Lou qui est alors chargée de mener l’enquête. C’est elle, la gardienne de l’Omega, celle qui est chargée de se renseigner sur chaque membre. Elle connaît tout de la Société et de chacun d’eux.

Comme dit précédemment, ce roman est très différent. Tout d’abord, le 1er tiers ne comporte pas une seule scène de sexe ! C’est assez étonnant puisqu’en général on rentre directement dans le vif du sujet. Mais ce n’est pas pour me déplaire puisque c’est l’enquête qui prime. Lou intègre une entreprise bien sous tout rapport, mais on découvre rapidement que ce n’est qu’en façade.
… la suite sur :

http://unboutdailleurs.eklablog.com/la-societe-de-angela-behelle-a50207996

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , ,

La Gardienne de l’Oméga, Amandine pour Place to Be

Dire que j’attendais ce 4e opus comme le Messie est un doux euphémisme. La Société est la seule série érotique dont je ne me suis pas lassée au fil des tomes.

Ici, nous suivons Lou, la gardienne de l’oméga. C’est elle qui enquête sur chaque client de la Société, sur chaque intervenant ou employé. Elle sait tout sur tout le monde, elle traque, suit, vole des informations pour le compte de la Société. En somme, elle est redoutable. Elle est un jour appelée par Alexis et Jacques afin de trouver la personne qui a infiltré la Société. Lou commence alors son investigation et devient par nécessité la secrétaire d’une grande agence de mannequins qui, selon ses recherches, sert à caster des jeunes femmes pour le compte d’un réseau de prostitution haut de gamme qui démarche les clients de la Société. Elle est prête à tout à tout pour déjouer les plans de sa nouvelle patronne, mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est de tomber sous le charme de Liam, le fils de celle-ci. Lou à n’a jamais pris de temps pour elle, pour sa vie sentimentale, mais là elle se prend au jeu alors que tout est basé sur un mensonge…

Le style d’Angela Behelle s’est vraiment affiné de tome en tome, et elle nous prouve encore ici qu’elle n’a pas fini de se perfectionner. C’est fluide, simple, mais empli d’une grande sensualité. L’auteure n’est jamais vulgaire ou crue, non, elle sublime les scènes de sexe par des mots choisis avec soin et perspicacité. Ce tome est un peu plus soft que les tomes précédents, car hormis la sodomie, les pratiques des protagonistes sont pour le moins banales, mais toujours empreintes d’une grande beauté. Alors si le sexe est un peu moins présent ici, c’est parce que l’auteure nous offre une très belle intrigue. Elle prime sur la sexualité des personnages. En effet, comme se plaît à le dire Angela Behelle, ses livres ne sont pas une histoire de sexe, mais une histoire avec du sexe, et elle nous le prouve par A plus B dans La gardienne de l’oméga. L’intrigue est très bien construite et approfondie, et jusqu’à la fin je me suis demandée comment Lou allait résoudre le problème. Je ne me suis pas doutée un seul instant de la direction qu’allait prendre le roman, ce qui, je trouve pour une romance érotique, est un point très appréciable et assez rare pour être souligné.
Lou est une jeune femme forte, déterminée à mener sa mission à bien quoiqu’il lui en coûte sur le plan personnel. Elle est prête à souffrir pour ne pas décevoir les personnes qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Oubliées les jeunes femme cruches et niaises au possible que l’on peut trouver dans tous les romans du genre qui pullulent, et je dois avouer que ça fait un bien fou. Elle est intelligente, bien dans sa tête et dans son corps. Elle assume totalement sa féminité tout en gardant la classe qui fait la réputation de la Société.
Liam est, quant à lui, un garçon passionnant avec plusieurs facettes, il nous surprend tout au long du roman. Sur lui, je ne vous en dirai pas plus car j’aimerais que, comme moi, vous preniez plaisir à découvrir sa personnalité complexe et attachante. Mais une chose est sûre, il est impossible qu’il vous laisse indifférente car là aussi, on est loin des Gideon Cross ou autre monsieur Grey, et c’est tellement appréciable que cela n’a rendu le livre que plus succulent.

La suite sur :

http://place-to-be.net/index.php/litterature/romances/erotique/85-la-societe-tome-4-la-gardienne-de-l-omega-ecrit-par-angela-behelle

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , ,

La gardienne de l’Oméga – La Société tome 4 d’Angela Behelle – booksweetbooks

La chronique de Lisa McLivres:

t_l_chargement

Bonjour, Lou.

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, sera de découvrir qui a infiltré le réseau de La Société. Jacques Duivel, son fils Alexis et Paul Peyriac vous présenteront les faits ce soir et vous pourrez immédiatement commencer votre travail.

En tant que Gardienne de l’Oméga, vous avez en votre possession tous les dossiers des membres actifs de La Société qui ont été approchés. A vous d’entrer en filature et de remonter jusqu’aux coupables.

Votre première cible sera le juge Frécourt sur qui vous nous avez apporté un dossier complet de ses penchants dirons-nous… particuliers. Nous sommes certains qu’il risque de mettre, volontairement ou non, La Société dans une fâcheuse posture.

Il semblerait que vous soyez obligée de travailler sous couverture afin de vous infiltrer à votre tour auprès de ceux qui tentent de pénétrer notre organisation. Dans ce but, Angela Behelle vous aidera à parfaire cette couverture. Afin de vous faire évoluer au mieux dans un monde qui vous est étranger, elle vous a dotée de tous les atouts nécessaires qui vous permettront d’œuvrer sans vous faire démasquer et ce, grâce à des idées d’intrigues parfaites qui duperont tout le monde.

Il se peut que nous en apprenions beaucoup à votre sujet. Les lectrices connaitront vos pensées, vos doutes, vos peurs. A vous d’essayer de vous exposer le moins possible pour éviter d’être démasquée.

Cette histoire risque de mettre en lumière tous les rouages de La Société. Beaucoup vont découvrir l’envers du décor et nous nous attendons à de vives réactions de ce côté-là… Votre rôle est de protéger au mieux les intérêts de La Société, nous comptons sur vous !

Nous nous sommes mis d’accord avec Angela pour que les évènements se déroulent en douceur d’abord, pour s’accélérer par la suite avec beaucoup d’informations à gérer, à trier et une volonté de rendre tout cela le plus intrigant possible. A vous de faire que les choses évoluent en notre faveur.

J’en viens au point le plus crucial de l’affaire… Vous évoluez dans notre réseau depuis plusieurs années, grâce au savoir-faire de Jacques qui vous a permis d’être ce que vous êtes aujourd’hui. C’est dans un milieu plus commercial, plus perverti dans lequel vous allez entrer cette fois. Peut-être serez-vous surprise, voire choquée, par les agissements de nos… « ennemis ». Mais notre très chère Angela vous a doté d’un caractère et d’une ouverture d’esprit sans commune mesure qui, je suis sûre, vous permettra de passer outre cela et d’aller au bout de votre travail.

Vous serez amenée à voir du sexe, beaucoup de sexe, Lou, et dans des conditions qui diffèrent quelque peu des nôtres. Angela nous a rapporté des faits qui ne nous ont pas laissés indifférents, permettez-moi de vous dire que la façon dont elle les raconte en a émoustillé plus d’uns !! Mais votre tempérament réfléchi devrait pouvoir vous permettre de rester de marbre devant tant de luxure. Non ?

Ah oui, j’oubliais… Angela n’a pas résisté à l’envie d’intégrer, dans cette histoire, un homme qui devrait vous donner du fil à retordre !! Son nom est Liam. Vous n’en saurez pas plus à son sujet, mais je vous conseillerais juste de vous méfier de lui et de son profil de séducteur que l’on qualifie de dévastateur. Il ne manquerait plus que vous tombiez sous son charme, n’est-ce pas ? Si cela peut vous rassurer, sachez qu’Angela vous a réservé quelques moments très excitants, mais n’a pas voulu nous en donner la nature. Vous l’apprendrez en temps utiles, j’imagine.

Voilà, je pense que vous avez tout ce qu’il vous faut pour mener à bien votre mission, Lou. L’heure et grave et l’avenir de La Société dépend de votre réussite !

Si vous ou l’un des membres était capturé ou tué, La Société nierait avoir eu connaissance de vos agissements.

Bonne chance, Lou.

Ce message s’auto-détruira dans 15 secondes. 

MITapeSelfDestruct 

Ce quatrième tome de La Société est une nouvelle fois une réussite. D’abord parce qu’Angela Behelle nous emmène toujours là où on ne s’y attend pas ! Tous les tomes diffèrent les uns des autres, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Ensuite parce que le personnage de la Gardienne de l’Oméga est tout simplement génial !

Jusqu’à présent, chaque tome avait pour sujet principal les relations passionnées, compliquées et extrêmes des héros ce qui donnait une dimension très érotique, qui absorbait tout le récit. Ici, les choses sont différentes, l’intrigue passe au premier plan et s’agrémente d’érotisme à la sauce Angela Behelle. Que du bonheur !

Tout est pensé au millimètre près, rien n’est laissé au hasard. L’intrigue est passionnante et on se laisse porter du début jusqu’à la fin par les évènements. Les scènes de sexe, hot, érotiques, peu importe comment on les nomme, s’intègrent parfaitement à l’histoire toujours dans un souci d’ouvrir à la sensualité, à l’extase et au plaisir.

La suite sur :

La gardienne de l’Oméga – La Société tome 4 d’Angela Behelle – booksweetbooks.

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 mai 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :