RSS

Archives de Catégorie: Chroniques

retrouvez ici quelques chroniques dont je me fais l’écho

NB T2

Vous trouverez ici des extraits de quelques chroniques.

Pour en lire l’intégralité, je vous invite à vous rendre sur les sites qui les ont publiées.

Vous pouvez retrouver une très grande partie des avis publiés (ceux dont j’ai connaissance, du moins !) en visitant mon album pinterest :

http://pinterest.com/angelabehelle/revue-de-presse/

Je profite de cette occasion pour en remercier chaleureusement tous(tes) leurs auteur(e)s.

Angela

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Les chroniques de Dementia et de Lisa Mc Livre

Je n’ai relayé ici qu’un extrait concernant la chronique de Mission Azerty par Démie et Lisa.

mais sachez qu’en suivant le lien ci-dessous, c’est un dossier ultra complet que ces deux miss vous ont concocté.

http://leschroniquesdedementia.blogspot.fr/2013/01/focus-on-la-societe-et-angela-behelle.html

La chronique de Lisa McLivres :

J’avais beaucoup aimé le premier tome Qui de nous deux? Dans son ensemble, malgré quelques scènes très poussées qui rangeaient ce livre dans le compartiment des livres pour public AVERTI – et qui il faut quand même le dire m’ont mis parfois assez mal à l’aise – c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai démarré le tome 2 en espérant y trouver ce que je cherche dans la littérature érotique.
Alors que le tome 1 était vraiment dans le thème de la domination, de la supériorité, de la violence même et de l’extrême, ici on est plus dans un « chemin initiatique ». On a une héroïne qui démarre comme Madame Tout le monde (ça se dit ça ?) et va progressivement prendre elle-même les rênes de sa vie sexuelle entourée d’experts en la matière qui vont la guider. C’est en quelque sorte un roman d’apprentissage où le sexe n’est plus une addiction, un moyen de presque se dépasser pour soi, pour l’autre, ici le sexe devient un outil de manipulation et Mina va l’apprendre de la « main » d’experts. 
Ici point de BDSM (celles qui sont frileuses de ce genre seront ravies !), tout n’est que sensualité, les scènes de sexe sont moins nombreuses mais plus voluptueuses, plus caressantes et avec une touche de voyeurisme qui réveille nos fantasmes les plus primaires!

La chronique de Dementia :

En route pour ce tome 2 qui sera qualifié de Soft par ceux qui auront lu le premier ! Ayant beaucoup apprécié Qui de nous deux, ma très chère Lisa m’avait conseillé d’attendre un peu avant de lire la suite, histoire de faire retomber un peu les sensations que j’avais eu, et pour, par conséquent, ne pas être déçue. Grand bien lui en a pris, puisque j’ai pu aborder ce second livre la tête libérée de la tornade Alexis-Micky.

Découvrons à présent la future membre de la société : Hermine Dalambray. Étudiante en journalisme, Hermine, qui préfère se faire appeler Mina en référence à Bram Stoker, vit à Paris dans ce que l’on pourrait appeler un taudis.

Elle est à la recherche d’un emploi qui lui permettrait de continuer à être autonome et ainsi de ne pas avoir à être un fardeau pour ses parents. Heureusement, même si elle a son esprit d’indépendance, elle peut compter sur le soutien de ses proches. C’est ainsi que grâce à sa tante, elle décroche un entretien avec Paul Peyriac, grand magnat de l’édition.

Sur ce livre, je n’ai pas envie de trop vous en raconter. C’est un tome poignant et Angela Behelle a su me mettre le doute quant au devenir de Mina. J’étais perdue ! Pas dans le sens où je ne comprenais pas l’histoire. Non, dans le sens où je n’arrivais pas à savoir réellement dans les bras de qui Mina allait terminer son parcours initiatique.

Le professeur n’est pas forcément celui qu’il paraît… Et le marionnettiste non plus…

la suite sur :

http://leschroniquesdedementia.blogspot.fr/2013/01/focus-on-la-societe-et-angela-behelle.html

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

MA sur Place to be par Amandine Godey

La Société, son réseau souterrain, ses codes, ses membres mystérieux et fortunés… Que savons-nous d’elle exactement ? En suivant les pas d’une audacieuse journaliste, vous en découvrez un peu plus sur les origines de cette organisation clandestine qui a pourtant pignon sur rue. En acceptant de travailler pour Paul Peyriac, un éditeur en retraite aussi machiavélique que touchant, la jeune et séduisante Mina va vous entraîner au cœur du système. Sur le savoureux chemin qui la conduira à s’accomplir pleinement, la demoiselle bénéficie d’un appui de taille. Qui mieux que Mickaëlla Duivel peut comprendre ce qui lui arrive et lui apporter son aide ? Dans Qui de nous deux ?, le premier opus de cette série, vous aviez quitté la jolie veuve d’Henri Valmur à quelques jours de son mariage avec Alexis Duivel, vous la retrouverez un peu ici, dans une autre mission au service de La Société.

Autant dire que depuis que j’ai fini Qui de nous deux ? j‘étais fébrile de lire ce 2e tome. Et je n’ai pas été déçue !

On retrouve, ici, Mina, jeune journaliste qui, pour financer ses études, va travailler pour un éditeur à la retraite, Paul Peyriac. Celui-ci va l’initier au métier d’auteure, mais aussi lui faire découvrir la Société. Un monde de plaisir et de volupté va alors s’ouvrir à elle, et l’intrépide journaliste va se lancer à corps perdu dans la recherche du plaisir sous toutes ses formes. Mais c’était sans compter sur le charme et le pouvoir de persuasion de Paul, qui va mettre en place un plan des plus machiavélique.
Passion, désir, érotisme, manipulation, tout est réuni pour faire de ce roman un pur plaisir ! C’est avec délice que l’on retrouve le style délicat d’Angela Behelle. Encore une fois, elle nous embarque dans des montagnes russes de sensations et très vite, l’excitation nous submerge. C’est un véritable tour de force que l’auteure accompli là. Sa plume passe de la douceur à la passion frénétique. Elle est parfois crue, parfois d’une douceur sans pareil et de ce fait, on vit ce livre à cent à l’heure !
… la suite de l’article original sur  :

http://place-to-be.net/index.php/litterature/romances/erotique/42-la-societe-tome-2-mission-azerty-ecrit-par-angela-behelle

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Mission azerty, sur Onirik par Nancy Marçon

mission-azerty-2882542-250-400

Angela Behelle avait prévenu ses lectrices, le deuxième tome serait beaucoup plus sage que Qui de nous deux ?. Elle l’a répété plusieurs fois, avec, peut-être, l’appréhension qu’il ne serait pas autant apprécié. Il faut dire, que le premier opus était d’une intensité sexuelle hallucinante et, forcément, descendre d’un cran aurait pu être fatal au roman. Mais voilà… Mission Azerty est un petit bijou dont on se délecte.

La force de l’histoire réside dans un subtil et parfait mélange : une plume intelligente et croustillante, une trame bien pensée et des personnages au charisme à tomber par terre. Tout est savamment bien ficelé. On y retrouve Mickaëlla Duivel qui intervient à certains moments, mais ce qui est surtout appréciable, c’est l’arrivée de nouveaux personnages.

La rencontre avec Paul Peyriac marquera sûrement beaucoup de lectrices. Éditeur à la retraite, ce sexagénaire est redoutablement attirant. C’est un homme dont on pourrait dire qu’il a tout vu et tout vécu, dont l’expérience est un trésor.

….

la suite sur :
 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Mission Azerty vu par Influence of Moon.

Chez Influence of  moon, Ninou et Audrey sont de sacrées pipelettes, leurs chroniques sont à leur image, gaies, pétillantes, pleines d’humour.

Je m’amuse toujours à découvrir comment elles ont perçu mes petites histoires et surtout comment elles en font le commentaire… (je songe depuis différemment aux pompes à essences..si si ! )

couver10

L’avis de Ninou :
Mon dieu quel pied je me suis ré-ga-lée!!! Je ne peux même pas vous décrire à quel point je me suis amusée!!!
Le début commence tout en douceur on apprend à connaître Hermine alias Mina, et Paul Peyriac son patron! Il va l’emmener dans le monde de La Société…et là vous vous dites « yeeeerk il a l’âge de son grand père!!! », c’est vrai sur le coup ça rebute un peu mais Paul est un homme charismatique qui n’a rien perdu malgré son âge et son seul but et de renouer les liens avec son petit fils, Philippe, qui vit au Canada avec sa mère depuis le divorce de ses parents, bon déjà la pastille passe un peu mieux!!!
On assiste donc, tout le second tiers de ce tome, à la mise en place des pions de Paul sur l’échiquier, et son meilleur pion, je vous le donne en mille, notre douce Mina, qui joue au chaud et au froid avec Philippe!!!
La dernière partie porte ses fruits et on jubile d’avance sur le dénouement de l’histoire…chuuuuut je n’en dis pas plus 😉
Pour moi, ce tome est meilleur que le premier qui était plus « agressif » et intrusif dans la vie de la narratrice. Ici il est question de sang froid et de manipulation…attention ce n’est pas négatif, c’est dans le seul intérêt des autres et non de Paul!
L’avis d’Audrey

OH MON DIEU, Mission azerty est une pure merveille d’érotisme.
Lors de ma lecture du premier livre j’ai eu du mal à l’apprécier dès les premières pages, car je n’arrivais pas à m’identifier à Mickaëlla, ici c’est tout le contraire. Je me suis laissée happer par Mina et Paul, puis par Philippe et je ne les ai plus lâché, bouclant ce tome en a peine 1 journée.
Ce roman est tout aussi érotique que le premier, voir plus mature, plus brut.

la suite sur :
 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :