RSS

Archives de Tag: Avis

Place to be – Au bonheur de ces dames

Bonjour, Chers tous, 

 

Voici la chronique d’Amandine, pour le site Place to be :

Jamais la femme n’a été autant sublimée que sous la plume d’Angela. Je referme ce livre avec le sentiment que la femme est une beauté irréelle, sublime et puissante. Malgré que le narrateur soit un homme (Jéremy), pour moi, le pilier de ce roman est Claudia. Claudia cette femme pulpeuse, magnifique, sure d’elle et hédoniste. Claudia est le souffle qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre du roman, j’ai vécu au rythme de ses ordres, de ses soupirs, de ses orgasmes. C’est une femme qui a conscience du pouvoir qu’elle exerce sur les hommes et du bénéfice qu’elle va pouvoir en tirer.

Ce roman est un livre à tiroir, lorsque l’on découvre une facette d’un personnage et de son histoire, il se met en place une facette cachée dont on ne se serait pas douté. Et chaque petit tiroir qui s’ouvrent, nous amènent exactement là où l’auteure veut que l’on soit.

Je ne vous parlerai pas de l’histoire car la quatrième de couverture en dévoile déjà beaucoup trop mais aussi parce que je veux que comme moi vous vous plongiez à corps perdu dans ce roman et vous vous laissiez embarquer par la plume envoutante d’Angela Behelle. En effet je suis restée choquée sur la qualité de l’écriture de l’auteure. Attention ! Dans la Société ou Voisin Voisine c’était déjà merveilleusement bien écrit mais ici… Ici elle est au summum de son art, on ressent le travail derrière chaque mot, chaque phrase.

Au bonheur de ces dames est un roman qui a dépassé toutes mes espérances, quinze jours après j’en suis encore sous le charme !

Pour lire cet article dans son intégralité, c’est par ici :

http://place-to-be.net/index.php/litterature/romances/erotique/3699-au-bonheur-de-ces-dames-ecrit-par-angela-behelle-3

 
1 commentaire

Publié par le 2 novembre 2015 dans Au bonheur de ces dames

 

Étiquettes : , , , , ,

Le premier pas – l’avis du Boudoir écarlate.

Bonjour chers tous, 

J’ai confié mon petit dernier à Coraline du Boudoir écarlate. 

Voici un extrait de sa chronique et j’en profite pour la remercier.

 » Frédérique Roche, jeune et brillante kinésithérapeute de vingt-six ans, ne s’attendait pas à recevoir Alexis Duviel dans le cabinet. Après quelques taquineries sur sa fréquentation à l’Ecarlate, le club très privé de la Société dont il est le vice-président, ce dernier lui annonce qu’il besoin d’elle pour son ami Stéphane, blessé lors d’un accident de voiture. En effet huit mois ont passé depuis mais ce jeune homme refuse tout soin et reste cloué sur son fauteuil roulant. Connaissant le caractère de Fred, elle est sans nul doute la plus apte à s’occuper de lui, et ce dans bien des domaines. En outre si elle arrive à le remettre sur pied elle se verra être l’heureuse propriétaire du bolide qu’elle souhaite. Il n’en fallait pas moins pour exciter et attiser la curiosité de la jeune femme. Cela vaut bien le sacrifice de rester en Provence loin de Paris et de ses petits plaisirs pendant quelques temps. Mais Fred est loin, très loin, de se douter de ce qu’il l’attend…

Frédérique est le genre d’héroïne que l’on voit peu dans ce genre littéraire et c’est un vrai plaisir de faire sa connaissance. Dès le début on s’attache à elle car c’est une femme au caractère très affirmée (ouf ! Quel bien cela fait !). Elle provoque, s’impose dès lors qu’il est nécessaire de le faire et ne se laisse pas facilement impressionner. Franche, très directe, indépendante, pleine de vie et libérée de surcroît. Elle aime le sexe, l’argent et les grosses berlines; et tout cela elle l’assume parfaitement. Elle satisfait ses envies comme bon lui ensemble à l’Ecarlate. Mais une certaine lassitude et frustration s’installent dans sa vie et Alexis va justement venir la bouleverser  – comme il sait si bien le faire – avec sa nouvelle mission. Son caractère et sa présence vont alors très fortement irriter Stéphane et ce dernier le lui fait bien comprendre avec sa froideur.
Cet homme est de ceux qui intriguent et subjuguent totalement, mystérieux et charismatique à souhait, il est doté d’une prestance qui séduit. Mais il peut se montrer également têtu – tout comme Fred d’ailleurs -, fuyant et en un mot : Irrésistible. Entre eux c’est explosif, et ils n’hésitent pas à se lancer des piques verbales bien senties et intelligentes (tout simplement exquis à suivre). Pourtant malgré cette réticence, le feu du désir brûle dans les yeux de Stéphane, on sent qu’il résiste tant bien que mal aux charmes de notre délicieuse Fred.
On attend alors avec une certaine fébrilité et impatience quand leurs lèvres se toucheront pour la toute première fois. Comment leur relation et les sentiments vont-ils évoluer ?  Je ne vous en dis pas plus préférant vous laisser l’entière surprise car c’est vraiment très beau à suivre. On suit pas à pas leur rapprochement et tout cela dans une ambiance un peu artistique car Stéphane s’adonne au dessin. Dans ces moments là nous sommes réellement spectateurs, on s’imagine parfaitement les scènes grâce à la plume aiguisée de l’auteure qui nous décrit le tout avec justesse. C’est comme si nous étions un peu aux côtés de Stéphane pour voir ses esquisses et bien d’autres choses encore… 
Cette série érotique se découpe en tomes pairs et impairs. Ces derniers étant plus osés, ce huitième tome est donc moins sulfureux. Les scènes érotiques sont moins nombreuses, plus courtes, mais elles sont toujours d’une incroyable sensualité et font évidement leur petit effet. Ne vous fiez pas aux premières lignes qui ne donnent pas vraiment le ton du récit mais qui vous montre juste comment Frédérique use de son accès à la Société et c’est assez bien vu. Angela Behelle a de la ressource et nous le prouve admirablement bien encore une fois. Elle nous offre une scène inédite entre deux personnages secondaires qui est très bien décrite et qui reste ancrée dans notre esprit. Sans jamais aucune vulgarité et avec douceur nous sommes plongés dans une histoire d’amour délicieuse mais surtout très touchante. « 

La suite de l’article est à consulter sur le site:

 http://www.auboudoirecarlate.com/t9272-behelle-angela-la-societe-tome-8-le-premier-pas

Sur ce, je vous dis à très bientôt pour de plus amples informations et quelques surprises.

Je vous embrasse, tendrement comme toujours.

Angela

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 décembre 2014 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , , ,

 
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :