RSS

Archives de Tag: éditions Blanche

Au bonheur de ces dames dans Elle.fr

Bonjour, chers tous, 

Au bonheur de ces dames n’est pas encore paru, mais il est fait déjà partie de la sélection de romans érotiques de la rentrée élaborée par le magazine Elle.fr

Inutile de vous dire à quel point j’en suis ravie.

http://www.elle.fr/Love-Sexe/Sexualite/Dossiers/Litterature-erotique-les-valeurs-sures-passees-au-rayon-X

 
1 commentaire

Publié par le 3 septembre 2015 dans Presse

 

Étiquettes : , ,

Au bonheur de ces dames – présentation

 411eiXWUpiL

SORTIE OFFICIELLE

15 OCTOBRE 2015


À 18 ans, Jérémy quitte le confort douillet et protecteur de sa campagne normande pour se lancer dans de brillantes études littéraires à Paris.

Alors quoi de plus normal pour ce jeune homme passionné de lectures que d’être irrésistiblement attiré par la librairie ancienne qui se situe juste sous ses fenêtres, de l’autre côté de la rue ?

Intimidé, hésitant, il attend, puis se décide enfin à pousser la porte.

Une clochette qui tinte, un parquet qui craque sous les pas, une odeur de bois, des livres par milliers, et, aux commandes de cette boutique hors du temps, une personne qu’il ne s’attendait pas à trouver là.

Un seul regard de Claudia, la voluptueuse libraire qui se cache derrière les étagères suffit pour que la vie de ce jeune puceau provincial bascule définitivement.

Fasciné par cette femme mystérieuse qui se propose de faire de lui un homme, Jérémy se soumet, corps et âme, à une lente et savoureuse initiation à tous les plaisirs de la chair.

Mais entrer dans l’univers de Claudia signifie également en accepter les règles et les secrets plus nombreux qu’il n’y paraît.

Au fur et à mesure qu’il pénètre l’intimité de sa sulfureuse maîtresse, Jérémy comprend qu’il a mis le doigt dans un engrenage aussi sensuel que dangereux.

Il n’est cependant pas certain qu’il ait envie de s’y soustraire. Au contraire. Son insatiable appétit d’apprendre le conduit, un livre de Zola sous le bras, à en réclamer toujours plus. Au risque, peut-être, de compromettre son avenir.


Jérémy, 18 years old, leaves his protective and cozy nest in his Norman countryside to start brilliant literary studies in Paris.
So it’s obvious for this young man who is fond of reading to be irresistibly attracted to the ancient bookshop that is located just under his windows, on the opposite side of the street
Intimidated, uncertain, he’s waiting but finally decides to push the door.
The ringing of a bell, the creaking of a wooden floor as you walk in, the smell of wood, thousand and thousand of books and at the head of this timeless shop , a person he wasn’t expecting to see there .
One look to Claudia, the voluptuous librairian who is hiding behind the shelves, was necessary to definitively change the life of this young virgin provincial
Fascinated by this mysterious woman who proposes to transform him into a real man, Jérémy submits himself to her, body and soul, with a slow and delicious initiation to the sexual pleasures .
However entering Claudia’s universe also means accepting the many rules and secrets there seems to be .
As he is penetrating his sulfurous lover’s intimacy, Jérémy understands he is participating to a dangerous and sensual process.
But he isn’t sure if he wants to submit to it or not. On the contrary, his insatiable desire to learn leads him , a Zola’s novel under his arms, to ask for more. Risking maybe to jeopardize his future.

Traduction : Aurélie

 

 
11 Commentaires

Publié par le 20 mai 2015 dans Au bonheur de ces dames

 

Étiquettes : , , ,

Au bonheur de ces dames – présentation

Bonjour chers tous, 

Pour des raisons personnelles et indépendantes de ma volonté, et en accord avec mon éditeur, la sortie de « Au bonheur de ces dames » est reportée au mois d’octobre 2015. Toutes les précommandes déjà effectuées seront, bien entendu, prises en compte. 

J’avoue que je prends un immense plaisir à écrire ce livre assez différent de ce que j’ai publié jusqu’à présent. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire en son temps.

Je suis désolée de ce contre-temps, mais ce texte n’en sera que meilleur, je vous le promets.

Je vous embrasse… tendrement comme toujours.

Angela

 
1 commentaire

Publié par le 4 novembre 2014 dans Au bonheur de ces dames

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :