RSS

Archives de Tag: La fille du Boudoir

La Société- La fille du Boudoir

Bonjour, Chers tous, 

Nous sommes le 21 Octobre, et c’est aujourd’hui que sort, en format poche, aux éditions J’ai lu, le sixième épisode de la Société, intitulé la fille du Boudoir.

Screenshot 2015-09-14 at 19.12.35

Résumé :

Le Boudoir est hôtel d’un genre particulier. C’est dans cet endroit insolite que certains initiés viennent se vouer à la luxure la plus raffinée et jouir des services que peut leur offrir ce joyau niché en plein cœur de Paris.

Ce fleuron de la Société est aujourd’hui dirigé par la fille de l’un de ses fondateurs. Fidèle à la mémoire de son père et toute dévouée à cet établissement qu’elle considère comme sa maison, Isabelle Marle connaît toutes les ficelles de son métier ainsi que tous les rouages de l’organisation secrète. Ce n’est pas un vain mot que d’affirmer qu’elle s’y consacre corps et âme.
C’est précisément ce qui pousse Alexis Duivel à faire appel à elle quand se présente une occasion exceptionnelle pour la Société d’étendre ses ramifications jusqu’en Bretagne, quitte à bousculer sérieusement le quotidien de la jeune femme.
Ce 6e opus vous mène vers de nouveaux horizons, où la passion est soumise aux tempêtes et aux déchaînements des sentiments contrariés.
Prévoyez un pull pour la traversée, il fait un peu frais au large.

Je vous en souhaite une bonne relecture ou une bonne découverte.

Et bien sûr, je vous embrasse… tendrement comme toujours.

Angela

PS : Je vous rappelle que ce tome est assorti d’un épilogue que vous vous ne découvrirez qu’ici, en bonus, et dont voici le lien :

https://angelabehelle.com/category/la-fille-du-boudoir/bonus/

 
2 Commentaires

Publié par le 21 octobre 2015 dans La fille du Boudoir

 

Étiquettes : , , , ,

La Fille du Boudoir en poche.

Bonjour, chers tous, 

J’ai le plaisir de vous présenter la nouvelle couverture du tome 6 de la Société, intitulé La fille du Boudoir.

Screenshot 2015-09-14 at 19.12.35

Cet épisode de la série sortira en format poche, le 21 octobre 2015.

D’ici là, je vous embrasse… tendrement comme toujours.

Angela

 
1 commentaire

Publié par le 14 septembre 2015 dans La fille du Boudoir

 

Étiquettes : , , , ,

Tome 6 – Bonus.

Bonjour mes chères lectrices et chers lecteurs, 

Vous voilà, je suppose, parvenus au terme du tome 6 de la Société.

Et comme je le suppose tout autant, vous désirez connaître la suite des événements que j’ai évoqués dans cet épisode.

Je vous comprends parfaitement.

Mais plutôt que de reprendre un récit digne d’un nouveau roman, je préfère laisser Isabelle en personne satisfaire votre légitime curiosité.

Si toutefois vous n’avez pas encore lu « la fille du Boudoir », je vous déconseille de lire ce qui suit si vous ne souhaitez pas en découvrir l’épilogue avant. Aussi, afin que vous ne commettiez pas d’erreur, j’ai préféré vous soumettre ce bonus sous forme de lien sur lequel il vous suffira de cliquer pour satisfaire votre désir d’en savoir un peu plus.

Je vous en souhaite une agréable lecture.

couv-Lasociete-T6

http://wp.me/p3a3ov-9w

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 décembre 2013 dans Bonus

 

Étiquettes : , , ,

« La Fille du Boudoir » au Boudoir écarlate

Et voici la chronique signée Coraline du « Boudoir écarlate ».

 » La devise de la Société est « Votre plaisir est notre devoir », et c’est au Boudoir que certains clients se rendent pour les satisfaire, un endroit qui respire la luxure et la discrétion. Isabelle dirige cet établissement d’une main de maître, elle s’y sent chez elle. Il lui arrivait un temps de satisfaire elle-même les clients, chose révolue depuis un moment déjà. Mais lorsque Alexis Duivel lui demande d’assouvir un client particulier et important pour eux, elle n’a d’autre choix que de s’exécuter. Un peu réticente au départ elle va vite découvrir que cet homme, Loïck, est loin de la laisser indifférente. L’expérience va s’avérer inoubliable bien qu’éphémère, et le manque va très vite se faire ressentir. Mais le très malicieux Alexis n’en a pas fini avec Isabelle. Car la Société a décidé d’élargir ses horizons afin de satisfaire encore plus les exigences de ses clients. Et c’est en Bretagne qu’il ordonne expressément à Isabelle de se rendre et de transformer l’établissement à l’image de la Société. Elle fera alors la connaissance de Ludovic, un jeune homme plein de charme et de fougue. Le grand air de la Bretagne lui apportera ainsi la fraîcheur dont elle a besoin, néanmoins la tempête n’est pas loin d’éclater, et alors un maelström d’émotions s’abattra sur cette petite île…Isabelle est une femme forte et autoritaire, elle sait maîtriser ses émotions et ses désirs, cependant une certaine tristesse l’habite, une lassitude s’est installée dans sa vie. Cette femme ne s’autorise pas non plus à aimer car elle est pragmatique quant à sa situation envers la société. Elle travaille trop aussi et s’emmure dans un quotidien plutôt morne. Il est donc temps qu’elle s’ouvre à nouveau au plaisir de la vie, de la chair, et sa rencontre avec Loïck va lui redonner tout cela et plus encore. Il représente l’homme mature et charismatique à souhait. Mais une fois loin d’elle, sa présence lui manquera, pire elle ressentira comme un vide. Quant à Ludovic il incarne la sensibilité et la douceur, il a un côté fragile et innocent qui nous émeut. Il n’a pas beaucoup d’expérience avec les femmes, mais personne ne peut rester insensible à cet  homme et surtout pas Isabelle.Dans ce tome le lecteur est tout autant troublé que l’héroïne. On aime et on admire ces deux hommes, notre cœur balance irrémédiablement. Puis l’histoire évolue, et tandis qu’on déteste (presque) l’un, on adule totalement l’autre. On ne cesse de se demander comment Isabelle fera son choix, c’est déchirant, addictif et passionnant… J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Isabelle, j’ai aimé ses faiblesses et ses qualités, son entêtement et sa loyauté envers la société. Au final ces trois personnages sont incroyablement attachants, charmants et touchants, impossible de leur résister !Il faut savoir que les tomes de cette série alternent, si l’un est très sulfureux et osé (les tomes impairs), le suivant sera donc plus basé sur le romantisme et la douceur (les tomes pairs). La fille du boudoir fait partie ces derniers, on est complètement happé par l’histoire d’amour. En effet l’auteure a vraiment joué la carte des sentiments cette fois-ci, un livre qui touchera ainsi les lecteurs à la recherche de douceur avec en prime des personnages tourmentés. En fait Angela Behelle nous prouve une fois de plus qu’elle s’adapte à tous les goûts, un peu à l’image de la Société en somme.
 
Poster un commentaire

Publié par le 31 octobre 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , , ,

La fille du Boudoir sur Blue Moon

Blue Moon est une fois encore au rendez-vous.

Merci infiniment à Callixta de cette chronique qui met en lumière de façon très juste certains aspects de ce tome.

Avis de Callixta

Notre rendez-vous trimestriel avec la Société arrive en décembre cette fois. Pour ce sixième opus, nous allons pour une fois quitter Paris, et voir que la Société se dote de satellites, de lieux de plaisirs plus lointains qui auront les mêmes fonctions que les hôtels parisiens mais dans des endroits de villégiature. Nous sommes également dans un épisode plus soft de la série puisqu’il s’agit d’un numéro pair qui développe également le fil rouge de la série.

Cette fois, notre guide s’appelle Isa et elle dirige Le Boudoir, un hôtel parisien de la Société avec les règles habituelles : tout est fait pour la satisfaction du client. Isa a hérité de ses parents ce beau et discret hôtel, elle le dirige avec sérieux et a largement participé à son succès en jouant un rôle actif dans les plaisirs offerts aux clients. Mais c’était avant. Isa est un peu un compromis entre la Nonne et la Putain. Elle vit une sorte de retraite d’un métier qu’elle avait embrassé un peu par devoir, comme cloitrée dans son hôtel pour des raisons que le livre révélera. Nous oscillerons toujours entre ces deux extrêmes dans le roman même après que la sexualité endormie d’Isa se réveille grâce à une intrigante et séduisante rencontre avec un jeune architecte, Loïck. Ces deux figures traditionnelles de l’érotisme devaient figurer dans un roman d’Angela Behelle !

Et comme l’héroïne est un peu double, elle va faire la rencontre deux deux hommes, Loïck, l’architecte qui va en une nuit la bouleverser et son frère Ludovic, plus jeune, plus joueur, plus attendrissant . Avec son art consommé du récit et son imagination fertile pour trouver des situations délicieusement perverses, Angela Behelle nous entraine une fois de plus dans une superbe histoire qui sait à la fois toucher les sens et le cœur.

Isa va se retrouver embarquée dans un autre lieu de réclusion, cloitrée sur une très belle île bretonne où se développe un hôtel pour la Société. Elle est là pour lancer les affaires et former le nouveau directeur qui n’est autre que le frère de Loïck.

Il est difficile de résister aux péripéties de cette aventure dans les embruns et le bon air marin. Isa est particulièrement touchante. Etrangement endormie, elle assume à la fois très bien et très mal son passé et doute d’être digne d’un amour sincère et d’une relation durable. Inutile de dire également que les personnages masculins et secondaires tiennent tout à fait leur place aussi. Angela Behelle n’est pas avare puisqu’elle créé deux personnages masculins avec leur propre personnalité, leur charme personnel, mais tout aussi séduisants. Un vrai bonheur de découvrir ce triangle amoureux qui révèle combien il est facile de se faire du bien dans une relation de ce type mais également de se faire du mal.

Depuis le tome précédent, Angela Behelle a ajouté une petite touche supplémentaire à ses histoires toujours pleines de scènes sexy et décomplexées . Il y a une vraie intensité relationnelle entre ses personnages qui pointe derrière l’humour, le peps et de sensualité.

La suite sur :

http://blue-moon.fr/spip.php?article8879

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 octobre 2013 dans Chroniques

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :